Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

INADMISSIBLE: un forfait payant pour tout passage aux urgences sans hospitalisation!

8 Octobre 2020 , Rédigé par pcf section Carmausin/ségala

INADMISSIBLE: un forfait payant pour tout passage aux urgences sans hospitalisation!

Face à un forfait unique à la charge des patients qui utilisent les urgences, la section du Parti Communiste du Carmausin/Ségala a tenu à réagir par la voix de son secrétaire de section Alain Rousseau.

 "Au lieu de mettre en place de vraies solutions pour installer des médecins dans les territoires en désertification médicale et réorganiser la médecine de ville, monsieur Macron, son gouvernement, ses députés proposent un forfait payant dès 2021 pour le passage aux urgences sans hospitalisation.

 Le gouvernement prévoit dans la loi de finances de sécurité sociale un forfait unique à la charge des patients pour toute venue aux urgences sans hospitalisation." Et Alain Rousseau de poursuivre : "Il s’agit encore de punir le patient qui abuserait et viendrait aux urgences pour rien !

 Il s’agit toujours de la politique du bouc émissaire qui utilise des comportements dits abusifs minoritaires pour imposer à tous les patients des sanctions.

Les patients ne viennent pas par plaisir aux urgences mais bien parce qu’ils n’ont pas trouvé de médecin disponible pour une consultation sans rendez-vous dans la journée, ce qui est normal quand on présente un problème médical aigu.

Ce  n’est pas aux patients de payer la désorganisation du système de santé ! La désertification médicale, entre autres, a fait doubler en 20 ans, les passages aux urgences, atteignant 21 millions en 2017."

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Gisclard 08/10/2020 10:59

Bonjour à tous,
Je ne sait pas si mes commentaires sont lus ?
J'ai un témoignage très récent qui démontre que l'indisponibilité ou le manque de médecins généralistes comme pour les spécialistes, surtout en période de vacances n’offre pas d'autres solutions que d'aller aux urgences.
Fin aout j'ai eu un problème de santé assez important. J'ai appelé mon médecin traitant: en congé pour quinze jours et sans remplaçant...
J'ai appelé une dizaine de médecins généralistes, un seul, nouvellement installé à 20 km de chez moi à bien voulu me prendre en consultation.
Un spécialiste était indispensable, mais seulement une huitaine de jours après...
Mon état de santé s’aggravant, je n'ai pas eu d'autre solution que de me rendre aux urgences.
Où j'ai eu la chance d'être admis tout de suite, ce qui est loin d'être le cas, surtout dans la periodique actuelle.
Voilà un exemple concret de la situation actuelle.
Le manque de médecins généralistes, surtout en zone rurale est un vrai problème, car les nouveaux médecins ne veulent pas s'installer dans les zones rurales. Les médecin de ville quant à eux n'acceptent pas de nouveaux patients, se contentant de leur petit confort urbain.
Quand aux médecins spécialistes, le délai de prise en charge (couramment plus de six mois, voire un an) dénote bien un problème de nombre de pratiquants, dans à peu près toutes les spécialités médicales.
Voilà un cas concret qui est le véritable reflet de la situation de médecine de proximité, voulue par l'état.
De ce fait l'on comprend bien que la solution des urgences est, bien souvent, le seul moyen d'être pris en charge médicalement, en cas d'un gros problème de santé, ou l’urgence est la seule solution.
Bernard G.