Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DE LOURDES INQUIETUDES POUR L'AVENIR DU SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE

28 Juin 2020 , Rédigé par CGT cheminots occitanie Publié dans #Entreprises

DE LOURDES INQUIETUDES POUR L'AVENIR DU SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE

RENCONTRE AVEC LE CONSEIL REGIONAL OCCITANIE :
DE LOURDES INQUIETUDES POUR L’AVENIR DU SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE !

Ce jeudi 25 juin, la CGT cheminots a été reçue par le Vice-président aux Transports du Conseil Régional OCCITANIE afin de faire point sur la situation du service public SNCF sur notre région depuis la signature de la Convention TER en avril 2018.


Pour l’Autorité Organisatrice des Transports la situation du ferroviaire est devenue préoccupante notamment à cause de l’état des infrastructures qui pour certaines sont, sans investissement rapide, menacées de fermetures.


Selon SNCF Réseau, 1.7 milliard d’euros d’investissements sont nécessaires d’ici 2028 pour permettre de maintenir les lignes actuelles sur notre région.


De plus SNCF RESEAU, prétextant la crise sanitaire, vient d’annoncer au Conseil Régional une augmentation du coût des travaux à réaliser entre 15 et 20%.


Pour la CGT la réforme du ferroviaire de 2018 imposée aux cheminots et aux usagers n’a rien changé sur les problématiques et les enjeux du Service Public SNCF notamment sur le financement du système ferroviaire qui, sans engagement financier de l’Etat et sans changement de politique à la SNCF, sera rapidement asphyxié.


Concernant l’offre ferroviaire, si le Conseil Régional a réaffirmé sa volonté de mettre en oeuvre une politique de transport ambitieuse (augmentation des dessertes, tarification, rénovation matériel) le constat reste plus que mitigé, conséquence du manque de moyens humains à la SNCF.


La CGT a largement pointé du doigt l’urgence de mettre en place un plan de recrutement dans l’entreprise d’ici la fin de l’année afin de répondre aux attentes des usagers. Nous avons rappelé notre opposition à la suppression des guichets dans les gares et des contrôleurs dans les trains.


En conclusion, dans les prochaines semaines, Usagers, Citoyens, Forces Politiques progressistes et Organisations Syndicales devront créer les conditions de l’unité pour exiger les moyens du développement du Service Public SNCF.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article