Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand les clairons sonneront dans la rue.

12 Avril 2020 , Rédigé par PCF SECTION DES BASTIDES 81 Publié dans #Social

Quand les clairons sonneront dans la rue.

20 heures. Les clairons du village sonnent, les gens applaudissent, les enfants crient... 

Hommage au personnel soignant, à ceux qui risquent leurs vies pour sauver les nôtres. 

Un hommage ente l'apéro et le repas du soir. Bien sûr, il y a peut-être de la sincérité dans tout cela. Une véritable envie de dire merci à ces personnes qui, elles, travaillent à l'hôpital, essaient tant bien que mal de se débrouiller avec les moyens du bord. Les moyens? Quels moyens? Les masques qu'on attend et qui n'arrivent pas, les tests qu'on ne fait pas, la surpopulation à l'hôpital, dans les prisons? Les EHPAD qui comptent nos anciens, morts du Covid-19?

Et tous les soirs, une question, LA question me vient. 

Où étaient-ils, les clairons, quand les médecins, les infirmières, les aide-soignants dénonçaient dans la rue le manque criant de moyens pour l'hôpital? 

En ce temps de confinement, c'est le moment de réfléchir, et on a grandement le temps!  Il y aura un après. Et ce sera le moment de faire entendre les clairons et nos voix. Ce sera le moment de crier que nous n'en voulons plus de la casse du service public, que nous voulons une société juste, égalitaire, où chacun a un travail, une paye, une vie décente. Car, si nous sommes "en guerre" aujourd'hui, c'est bien parce que nos gouvernants laissent crever le service public, au profit du privé, de SANOFI et des autres industries pharmaceutiques. 

C'est notre gouvernement qui laisse le groupe privé de maisons de retraites KORIAN, largement financé par les fonds publics des départements, ne consacrer que 4 euros 50 par jour (pas par repas!) pour ses résidents. 

C'est notre gouvernement et les précédents qui imposent des critères de rentabilité aux hôpitaux au détriment de la santé, qui appliquent à la lettre les multiples directives européennes préconisant de dépenser moins pour la santé!

C'est notre gouvernement, encore, qui a supprimé des dizaines de milliers d'emplois dans les hôpitaux et prévoyait encore en 2018 d'en supprimer 15000!

C'est notre gouvernement qui est à l'origine, en pleine crise de corona virus, du rapport de la Chambre des Dépôts et Consignations, qui préconise d'accroître les partenariats public/privé: le public paye, le privé encaisse!

Alors, oui aux clairons, si on les entend dans la rue, dans les manifestations, toujours auprès des soignants, des fonctionnaires, des salariés des EHPAD, des grands magasins, de tous ceux qui descendront sur le pavé demander une société plus juste.

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article