Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ENSEIGNEMENT: PAS DE REPRISE SANS GARANTIES SANITAIRES

25 Avril 2020 , Rédigé par SNUEP-FSU Publié dans #Social

ENSEIGNEMENT: PAS DE REPRISE SANS GARANTIES SANITAIRES

PAS DE REPRISE SANS GARANTIES SANITAIRES

 

Préconisations du SNUEP-FSU pour une reprise progressive

 

La sécurité sanitaire est un préalable à toute rentrée des personnels et des élèves.

 

 Si toutes les conditions ne sont pas réunies, la reprise ne pourra se faire, sous quelle forme que ce soit, quelle que soit la date de reprise nationale ou locale.

 

Le SNUEP-FSU insiste sur la nécessité d’un protocole national pour éviter des interprétations locales des consignes sanitaires et de sécurité. La nécessité du port du masque et de préservation de la santé doit être actée.

De nombreuses initiatives apparaissent de la part de chef-fes d’établissements ou de collectivités territoriales. Les normes pédagogiques de la reprise progressive ne peuvent être définies au niveau local, encore moins par les collectivités territoriales.

 

En complément des préconisations globales émises par les syndicats de la FSU (à retrouver ici et en fin de document), le SNUEP-FSU formule ici des préconisations pour la voie professionnelle.

 

Rappel

 

L’employeur est tenu de fournir le matériel de protection donc c’est au ministère et aux rectorats de fournir les équipements de protection. Des établissements ont fait des dons aux soignantes, maintenant ils doivent se fournir à nouveau. Il n’est pas acceptable que les collectivités et le ministère ou les rectorats se renvoient la responsabilité d’achat du matériel de protection sanitaire.

 

DES CONDITIONS SANITAIRES INCONTOURNABLES

 

Au préalable

-          La désinfection des établissements, notamment ceux qui ont accueilli les enfants de soignantes, et des internats ayant accueilli des personnes en convalescence ou des soignantes doit être effective avant la reprise.

-          Les équipements en matériel de protection : masques, gel hydroalcoolique, savons, essuie mains jetables, gants, lingettes de désinfection doivent être disponibles en quantité suffisante.

-          Les instances représentatives au niveau départemental et académique devront émettre un avis sur la réouverture des établissements qui relèvent de leur périmètre géographique, notamment les CHSCT.

-          Dans les EPLE, les représentantes des personnels via les conseils d’administration devront être associés à l’organisation et à la définition des modalités de la reprise.

-          Le document unique d’évaluation des risques doit être mis à jour au regard du risque nouveau et des modifications de l’organisation du travail.

Les personnels et les élèves

Les personnels et élèves à risque en raison d’une pathologie doivent être exemptés de toute reprise en présentiel. Il en est de même pour les parents, personnels et enfants qui ont des personnes à risque dans leur entourage.

Pour les enseignantes dont les enfants ne reprennent pas l’école, une autorisation spéciale d’absence doit être accordée.

 

-          La formation des élèves et des personnels au port du masque, au lavage des mains et aux règles élémentaires par des personnels infirmieres et médecins (scolaires ou non) dès l’arrivée dans l’établissement doit être organisée.

-          Des d'affiches de rappel des bons gestes devront être mises en place dans tous les lieux de passage de l’établissement.

-          Nous refusons le cumul enseignement en présentiel et à distance. Pour le SNUEP-FSU, la poursuite simultanée d’une activité d’enseignement en présentiel sur l’ensemble du temps scolaire et de l’organisation de l’enseignement à distance est impossible et ne peut être demandée.

-          La désinfection ou le lavage des mains des personnels et élèves à l’arrivée dans l’établissement doivent être prévus.

-          Le nombre de personnels présents en même temps dans une même salle devra être limité.

-          La prise de température régulière de toute personne le souhaitant devra être possible.

-            Isolement et prise de température de toute personne symptomatique.

  •                      Il est nécessaire de maintenir les distanciations sociales dans les transports scolaires et publics pour les élèves de lycée professionnel qui sont celles et ceux qui ont les temps de trajet les plus longs (surtout si les internats restent fermés).

Les locaux

 

-            Couloirs, cour, préau : un nombre maximal et impératif d’élèves en circulation devra être fixé. Il faudra limiter les déplacements des élèves et privilégier les déplacements des adultes lors des intercours.

-            Vestiaires, internats : un nombre maximal de personnes présentes dans chaque salle simultanément doit être fixé et un protocole établi après chaque passage.

-          La désinfection de tous les outils pédagogiques après chaque cours (claviers et souris, machines dans les ateliers, etc.) doit être assurée.

-          Des produits désinfectants devront être mis à disposition dans chaque salle avec de l'essuie-tout pour une désinfection entre autres de l'outillage (collectif et individuel), des matériels... par les élèves et les enseignants pendant les cours, si nécessaire.

-          Un protocole sanitaire particulier pour certaines salles : disciplines professionnelles, arts appliqués, conduite, TP en sciences physique, vestiaires... doit être mis en place.

-            L’aération des locaux avec des élèves et personnels doit toujours être possible. Les fenêtres des salles doivent pouvoir s’ouvrir.

-          Les systèmes d’aération des ateliers et salles doivent être purgés et les filtres nettoyés régulièrement.

  •                      Le nettoyage et la désinfection plusieurs fois par jour, des couloirs et hall d’entrée : rampes, chaises, interrupteurs, poubelles, poignées de portes et fenêtres et des sols, doit être assuré.

 

ORGANISATION PÉDAGOGIQUE

 

Avant l’arrivée des élèves, des échanges entre les personnels devront être organisés en respectant les distances physiques nécessaires pour préparer la réouverture au public. Il faudra donc que la semaine de pré-rentrée des enseignants soit organisée par roulement et en petits groupes de personnels afin de maintenir les règles indispensables de distanciation physique.

-          Si les conditions sont remplies, le retour des élèves selon les modalités discutées par les équipes et les représentants du personnel (avec à minima la consultation du Conseil d’administration) pourra être envisagé. Ce retour devra commencer par un temps d’accueil fait par les équipes pluriprofessionnelles ainsi que par une formation des élèves aux gestes et protocoles : utilisation des masques, lavage des mains, interdiction du prêt de matériel individuel (stylos, règles...)

 

-          Les objectifs de cette reprise doivent être clarifiés. Pour le SNUEP-FSU, il ne s’agit pas de s’engager dans une course aux programmes ou à l’évaluation. S’il y a de petites évaluations, elles ne doivent pas compter pour les examens (DNB pro, bac pro, CAP). Les évaluations certificatives se sont arrêtées le 13 mars.

-          Des petits groupes de 10 maximum devront être prévus pour respecter la distanciation. Ce seuil doit être revu à la baisse en fonction des conditions d’agencement des salles et ateliers.

-          La refonte des emplois du temps ne doit pas entrainer une augmentation du nombre d’heures de cours par rapport à une période « normale ».

-          Les cours disciplinaires devront être priorisés plutôt que la co-intervention, le chef-d’œuvre et l’accompagnement personnalisé afin de rattraper les heures disciplinaires perdues

-          Aucune sanction ni appréciation quant à l’assiduité ne devront être données : devant les situations diverses et complexes, tous les élèves ne pourront pas venir dans les établissements. Pour exemple, si les internats restent fermés, des élèves ne pourront pas être présents toute une semaine.

-          Les PFMP étant annulées jusqu’à la fin de l’année scolaire, aucun rattrapage ne devra être effectué dans les années à venir pour les 2de et 1ère bac pro, 1ère CAP.

-          Les cours nécessitant des contacts physiques ne pourront avoir lieu. Le passage de certifications nécessitant des contacts physiques (SST.) devra donc être annulé.

-          Les restaurants d’application devront rester fermés tant que l’autorisation d’ouverture de tous les restaurants ne sera pas donnée afin de ne pas mettre en danger les personnels et élèves qui, seuls, pourraient s’y restaurer.

-          La question de la gestion des élèves turbulents ou qui ne respectent pas les règles de distanciation doit être posée.

-          De même une réflexion sur l’accueil des élèves en situation de handicap, notamment nécessitant l’assistance d’une AVS, ce qui ne peut garantir la distanciation sociale, devra être menée.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article