Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

JOURNEE NATIONALE « HÔPITAL MORT » ce jeudi 14 novembre 2019

14 Novembre 2019 , Rédigé par PCF SECTION DES BASTIDES 81 Publié dans #alternatives politiques-luttes

JOURNEE NATIONALE « HÔPITAL MORT » ce jeudi 14 novembre 2019

SANTE: LE CRI D'ALARME DES MEDECINS: "L'hôpital va s'écrouler"

Entamée en mars, la mobilisation des personnels soignants vit un tournant ce jeudi. Médecins, infirmiers… tous se retrouvent dans la rue contre les politiques d’austérité qui mettent l’hôpital public en danger.

Ce n’est pas tous les jours que le corps médical, dans toutes ses composantes, se met en mouvement. Avec l’ensemble des catégories de l’hôpital, les médecins défilent ce jour dans les rues, à l’appel d’une large intersyndicale et de collectifs, pour exiger une autre politique de santé. Aides-soignants, infirmiers et désormais chefs de service, tous dressent un diagnostic alarmant : l’hôpital public se meurt.

LES SOIGNANTS EXPLIQUENT

«  Les économies successives demandées aux hôpitaux publics depuis 10 ans ont conduit à des difficultés majeures d’accès aux soins, une dégradation de leur qualité et de leur sécurité, et à un épuisement des personnels hospitaliers. Le manque d’effectifs et d’équipements ne nous permettent plus d’assurer nos missions dans des conditions acceptables. Les patients et personnels fuient l’hôpital.
C’est pourquoi nous, personnels hospitaliers et usagers profondément attachés à l’hôpital public et à la qualité des soins, demandons un plan d’urgence pour l’hôpital public avec un financement à la hauteur des besoins de santé de la population.
Ce plan ne sera possible qu’avec un ONDAM (objectif national des dépenses d'assurance maladie, c’est-à-dire le montant prévisionnel établi annuellement pour les dépenses de l’assurance maladie) à plus de 4% pour permettre la réouverture de lits, le recrutement de personnels en nombre suffisant et avec des salaires décents. (+300 euros net mensuel pour les plus bas) »

Les revendications de la cgt sont simples :

Un budget de la Sécurité Sociale augmentant de 5% minimum en 2020 pour :

  • Des embauches massives pour combler le sous-effectif hospitalier.
  • 300 euros d’augmentation pour les personnels de santé.
  • L’arrêt des fermetures de lits d’hospitalisation, et l’ouverture de lits dans les services où il existe des besoins avec embauche des personnels nécessaires.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article