Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Baisse des effectifs, oui, mais dans toutes les classes !

13 Septembre 2019 , Rédigé par PCF SECTION DES BASTIDES 81 Publié dans #Social

Baisse des effectifs, oui, mais dans toutes les classes !

 

 

Le président de la République annonce une baisse des effectifs dans toutes les classes de Grande Section, de CP et de CE1.

 

 

La baisse des effectifs reste une demande récurrente dans le monde enseignant. En effet, les effectifs doivent être allégés si l’on désire répondre aux besoins de tous les élèves. Les enseignants doivent pouvoir offrir un enseignement de qualité et de proximité à chacun d’entre eux. La baisse des effectifs est un levier indispensable à la réussite de tous. De fait, les pays de l’OCDE comptent une moyenne de 21 élèves par classe, alors que la France affiche une moyenne de plus de 23. 100 000 classes françaises sont même au-delà des 24.

 

35 000 classes de Grande Section, CP et CE1 sont concernées par la décision du gouvernement, classes qui actuellement dépassent souvent très largement le seuil des 24. Mais, aujourd’hui, on assiste à une baisse régulière du  nombre de postes au recrutement. Alors, la question qui vient tout de suite à l’esprit, c’est « comment ? ». Comment le gouvernement compte-t-il plafonner le nombre d’élèves en GS,CP et CE1 en ne créant pas de postes et en annonçant la suppression de plus de 120 000 emplois de fonctionnaires. ?

 

De plus, il est indispensable que la baisse d'effectifs soit appliquée à l’ensemble des classes. Il n’est pas possible de dispenser un enseignement au plus près des élèves dans d’autres conditions. Pour s’attaquer aux inégalités sociales, pour faire que chaque élève ait la même chance de réussir, il faut que les enseignants puissent consacrer à chacun le temps et l’attention qu’il est en droit d’attendre de l’école publique.

 

Autres chiffres qui parlent d’eux-mêmes : le dédoublement des classes prioritaires « consomme » à lui seul 2 253 postes. Dans le même temps, les écoles non prioritaires se voient amputées de

1 267 classes. On habille Paul en déshabillant Pierre !

 

Parlons enfin de la scolarisation obligatoire dès 3 ans. Elle devrait logiquement s’accompagner d’un renforcement des moyens de l’école maternelle. Hors, l’école maternelle, justement, se voit amputée de 516 classes ! Autant dire que les classes maternelles comptant actuellement plus de 30 élèves ne verront pas leur situation s’arranger .

 

La carte scolaire de 2019 a vraiment un goût de déjà vu...

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article