Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Visite du Président à Reims

29 Novembre 2018 Publié dans #courrier

Visite du Président à Reims
HONTEUX vraiment HONTEUX !!!!

Bon, ça vous étonne ??

Hormis le journal local (l'Union), la presse écrite et télé a passé ces "détails" sous silence…

Chers amis,

La visite du roi à Reims me donne l'occasion de dénoncer (au courrier des lecteurs de l'Union) une nouvelle fois le fonctionnement hors sol de notre exécutif.

Cordialement,

Daniel

Les pratiques royales sous Louis XIV ont été conservées .

Lors de son passage à Reims , le chef de l’État avait prévu de dîner dans un restaurant réputé de la ville.

Le Président ayant accumulé les retards, le dîner  sur place a été annulé et transféré vers les Ardennes  mais l'organisation de ce repas laisse pantois.

Ce restaurant remarquable a eu l'honneur de voir arriver préalablement le cuisinier en chef de l’Élysée venu goûter les plats prévus et les valider (avait t'on peur d'un empoisonnement ?)   puis il a regardé la brigade du restaurateur faire son travail. Le cuisinier du roi n'est pas venu seul, il avait emmené avec lui une foultitude de personnes : Agents de sécurité, service du protocole et la table a été dressée selon les codes de l’Élysée  avec les nappes du palais par les serveurs de l’Élysée. Ne manquaient qu'un ou deux huissiers,  la garde républicaine et ainsi le Président n'aurait pas été dépaysé.

Aussitôt annoncé que le Président ne prendrait pas son repas dans le restaurant, tout fut emballé rapidement car il était impératif que le chef cuisinier de l’Élysée arrive avant le Président à Charleville-Mézières. Le repas a été amené sous bonne escorte à la préfecture des Ardennes. (craignait t'on que les langoustines et le saint Pierre soient tentés de sauter en route dans les cours d'eau ardennais).

Rien ne justifie une telle gabegie, une telle suffisance parisienne qui veut qu'en tout lieu le Président soit comme au palais. Le restaurateur rémois n'était il pas en mesure de se surpasser pour offrir, sans être chaperonné,  un repas de grande qualité au chef de l’État ?

Multiplié par le nombre de déplacements annuels avec des mesures de sécurité qui confinent à la paranoïa, combien cela coûte t’il ? Le Président s'offusque du pognon de dingue que la France dépense au titre des transferts sociaux, nous sommes en droit de nous étonner du luxe et du train de vie  qui règnent encore à tous les étages du palais, au bénéfice
de quelque uns.

Notre république est magnifique en façade mais gravement fissurée de l'intérieur, de moins en moins respectée par la faute exclusive de cette classe politique qui a perdu tout sens commun. Elle conserve et protège envers et contre tout son luxe et son apparat, à son seul profit, pendant qu'une majorité d'entre nous croule sous les difficultés quotidiennes et que la pauvreté gagne partout du terrain.

C'est du populisme, vont s'offusquer ces messieurs qui ne veulent pas voir le ras le bol grandissant. De prochaines élections vont leur ouvrir les yeux.

Transmis par:

D  L

....... CORMONTREUIL

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article