Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CARBURANTS : LA GOUTTE DE GASOIL QUI FAIT DEBORDER LE VASE  

12 Novembre 2018 , Rédigé par pcf Bastides 81

CARBURANTS : LA GOUTTE DE GASOIL QUI FAIT DEBORDER LE VASE   

L’explosion du prix des carburants frappe de plein fouet notre pouvoir d’achat alors que les salaires stagnent et permettent à peine de vivre.

Un plein de 50 euros , c’est 30 euros d’impôts, 15 euros pour les actionnaires et 5 euros pour les salariés qui produisent les carburants.

L’impôt est nécessaire pour financer les services publics, les hôpitaux, l’école, les routes.

Mais la taxe sur les produits pétroliers est un impôt injuste qui frappe d’abord les moins fortunés, les ruraux, tous ceux qui habitent loin de leur travail car les centres villes sont trop chers.

La fiscalité française est basée sur des impôts indirects injustes. Un couple avec 2 enfants , où chacun gagne 1700 euros, paye en moyenne plus de 4500 euros d’impôts indirects (TVA et produits pétroliers). Plus encore s’ils habitent loin de leur travail.

 

Mais le problème n’est pas que le carburant, c’est le pouvoir d’achat en général. Les salaires stagnent, la précarité et le chômage s’accroissent. C’est l’ensemble de nos conditions de vie qui se dégrade.

 

  • Pour les communistes, il faut remplacer les impôts indirects par un impôt sur le revenu juste en supprimant les exonérations des plus riches et en ramenant la tranche maximum à 60 %.
  • Il faut ramener l’impôt sur les sociétés à 50 % sans échappatoire (Total ne paye pas d’impôts en France).
  • Plutôt que de prendre à ceux qui travaillent, il faut supprimer le CICE qui a rapporté 100 milliards aux patrons (jusqu’à 80 millions/an pour Total).
  • Il faut revenir sur les 10 milliards de cadeaux fiscaux faits par Macron aux ultra riches.
  • Il faut que l’Etat règlemente le prix des carburants pour empêcher la spéculation.
  • Il faut nationaliser Total pour donner au pays un moyen de contrôler sa production de carburant.

 

Au-delà de ces mesures, depuis plus de 30 ans, c’est la même politique qui attaque sans cesse les gens modestes et enrichit quelques privilégiés. Il est temps d’en changer.

 

On doit détaxer le carburant, mais aussi augmenter le SMIC, les salaires et les retraites, en finir avec la précarité.

Le combat contre l’augmentation des carburants est un combat juste contre une fiscalité injuste. C’est un élément d’un combat plus large, pour qu’enfin ce ne soit pas toujours les mêmes qui subissent.

 

La colère est légitime, il faut s’organiser pour qu’elle se transforme en action efficace et en résultats. Les communistes prendront toute leur part dans ce combat.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article