Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rentrée des classes primaires

4 Septembre 2018 , Rédigé par section PCF Bastides 81 Publié dans #Social

Rentrée des classes primaires

 

Quelles sont les nouveautés de cette rentrée qui auront un impact sur la vie des écoles et celle des personnels ? Tour d’horizon des principales nouvelles mesures.

 

Poursuite du dédoublement des classes de CP et de CE1.

Cette mesure n’a pas été suffisamment budgétisée. Ceci mène à des suppressions de postes ou a des non ouvertures, dans les maternelles et dans les classes rurales notamment.

Cette mesure a eu aussi pour conséquence l’augmentation du nombre d’élèves dans les autres classes, et donc des conditions d’apprentissage difficiles.

Des méthodes qui doivent rester à l’initiative des enseignants .

La mise en place des nouvelles pédagogies doit rester à l’initiative des enseignants, la liberté pédagogique étant inscrite dans le code de l’éducation. Pourtant, les circulaires ne permettent pas de faire évoluer les pratiques et les conditions d’exercice et nient l’expertise pédagogique des enseignants. Une conception bureaucratique mène à des conceptions mécanistes des apprentissages, en contradition avec les programmes de 2015. Par exemple, le retour à la méthode syllabique stricte en lecture ignore les recherches actuelles sur l’apprentissage de la lecture. Il est clair que cette méthode ne favorise pas la compréhension, domaine dans lequels nos élèves sont justement en difficulté, comme le montrent les évaluations internationales. Les enseignants doivent continuer à user de leur liberté pédagogique, comme le leur permet la loi, pour mener au mieux les apprentissages de leurs élèves.

Il semblerait que la tendance soit à un retour aux programmes de 2008, programmes qui ont pourtant été sanctionnés par les dernières évaluations. Dans de nombreuses matières, on reviendrait à un enseignement magistral et directif, au détriment d’un enseignement basé sur l’expérimentation, la discussion et la réflexion commune des élèves.

Évaluations

Trois évaluations nationales sont prévues : à l’entrée du CP et du CE1 (fin septembre et début octobre) et mi CP (février/mars 2019).

Ce type d’évaluation fait que les enseignants ne seront plus les auteurs des évaluations. Ils ne construiront pas eux-mêmes des outils adaptés à leur classe et au public qu’ils reçoivent. Ces évaluations risquent aussi de mettre en concurrence les écoles. Cela peut engendrer un bachotage préjudiciable aux élèves, comme cela a pu être observé dans les pays anglo saxons.

Voici ce qui attend l’école. Des classes surchargées, des enseignements standardisés, la perte d’autonomie des enseignants.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article