Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DECLARATION DE L’ASSEMBLEE DES BASTIDES ELARGIE

4 Septembre 2018 , Rédigé par section PCF BASTIDES 81 Publié dans #PCF-vie de notre section

DECLARATION DE L’ASSEMBLEE DES BASTIDES ELARGIE

Le Parti Communiste Français s’est depuis toujours défini comme un parti résolument différent de tous les autres : par et pour le peuple. Vues ses origines, son histoire, sa philosophie et celle des adhérents qui le constituent, il ne pouvait en être autrement.

Or, depuis quelques années, il semble évident qu’il soit devenu plus un groupuscule servant à l’occasion de réservoir électoral et de chambre d’enregistrement des lois, que le grand parti de Classe et de Masse qu’il a l’ambition et le devoir d’être.

Il est hélas inféodé à ceux qui, d’alliances en programmes et autres fronts,  n’ont eu de cesse de le détruire, l’ayant justement identifié pour ce qu’il était : un véritable ennemi à combattre.

Il est devenu une sorte de ballon captif politique et n’a plus aujourd’hui d’autres marges de manœuvres, pour faire encore exister quelques élus et empocher quelques subsides (façon Robert hue et micro-partis…), que de se saborder idéologiquement.

Aussi, le « congrès extraordinaire » qui se prépare est-il à la hauteur exacte de cette « ambition »  là :

Afin de ne surtout pas aborder les vraies questions de fond sur l’identité de notre parti et la façon que nous devons avoir de nous réimplanter dans les luttes sociales, le syndicalisme, la vie , les dirigeants nationaux ont choisi de bâcler un congrès à la va-vite en trois jours au lieu de cinq habituellement, afin de pouvoir museler les débats, étouffer dans l’œuf les contradictions internes et les façons politiques autres que les leurs et ainsi pouvoir se consacrer totalement ensuite à ce qui dans le PCF aujourd’hui est devenu non plus un culte mais une drogue : les élections ! (Stratégie brillante  dont on a pu mesurer tout l’impact vus les résultats de notre parti lors des scrutins divers depuis des années… !).

Passons. Cette décision dogmatique d’occulter les vrais débats nécessite bien sûr qu’à tous les niveaux, on fignole le sabordage ! C’est ainsi qu’à l’échelon de la Fédération du Tarn du PCF, il a été décidé d’organiser la conférence fédérale d’avant-congrès non plus sur deux jours mais sur UN !

Sachant le temps qu’il faut seulement pour organiser matériellement les commissions et assurer toutes les autres tâches statutaires, il va sans dire que le débat tournera court. (Si ce n’est au pugilat comme cela faillit se produire voici deux ans et demi).

Ambiance, ambiance…

De nombreux communistes voient cette manœuvre d’un œil plus que soupçonneux et ils sont un certain nombre à nous l’avoir fait savoir.

Les communistes de la section des Bastides/Gaillacois ont demandé lors du dernier comité départemental que pour une plus grande sérénité, une véritable discussion politique et la manifestation d’une démarche d’ouverture, les travaux de la conférence fédérale soient organisés  sur deux jours. Nous avons essuyé un refus nerveux et tout juste poli.  

Face à cette attitude inepte et bien peu « démocratique », nous avons donc, en conséquence, décidé de rendre publique cette manœuvre qui n’honore pas ses responsables. Et nous redemandons ici que la conférence fédérale soit organisée sur deux jours.

Chacun doit savoir que, si certains hiérarques du PCF souhaitent sa transformation en une coterie  de ronds de cuir et de technocrates vaguement Européens, d’autres espèrent qu’après quarante années d’errances et de compromis, il relève la tête, se mette enfin VRAIMENT au service du peuple et redevienne un grand parti populaire, tout simplement.

S’il faut pour cela affirmer que nous n’avons pas tous, dans ce parti, la même façon d’être communistes et donc de penser l’avenir ;  s’il faut à cet effet s’opposer à des décisions suicidaires et le dire bien fort , nous le ferons. Car nous refusons de souscrire à cette politique d’abandon de nos valeurs et d’être assimilés à ses défenseurs.

Le PCF est bien debout : il s’agit de regarder du bon côté.

VIVE LE PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article