Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DARMANIN AU CENTRE DES FINANCES PUBLIQUES DE GAILLAC : LE BAISER DU VAMPIRE

10 Mai 2018 , Rédigé par section PCF Bastides 81 Publié dans #Social

DARMANIN AU CENTRE DES FINANCES PUBLIQUES DE GAILLAC : LE BAISER DU VAMPIRE

Lundi, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérard Darmanin, se rendra au centre des Finances Publiques de Gaillac après avoir rencontré les élus à Rabastens.

 

Le Centre des finances Publiques de Gaillac est particulièrement impacté par les suppressions de postes et de services dont Darmanin est un des promoteurs.

 

Ce centre abrite trois services : le Service des Impôts des Particuliers qui gère les impôts locaux des particuliers et l’impôt sur les revenus, le Service des Impôts des Entreprises qui gère les impôts des entreprises et la Trésorerie qui gère les comptes des collectivités locales.

 

En 2019, Le service des impôts des entreprises disparaîtra, avec celui de Mazamet et la Trésorerie de Dourgne. Les artisans et les commerçants devront se rendre à Albi ou Castres s’ils souhaitent dialoguer avec autre chose qu’un ordinateur pour trouver une réponse à leurs questions.

 

Gaillac et Mazamet ont perdu successivement la fiscalité immobilière qui gérait les questions liées aux successions, à l’ISF, aux ventes d’immeubles, l’enregistrement où particuliers et entreprises déposaient leurs actes officiels, le Pôle de contrôle et d’expertise qui assurait une part du contrôle des entreprises et traitait leurs demandes les plus techniques.

 

Le Tarn a perdu à ce jour une grande partie (14) de ses trésoreries rurales. Il perdra encore celle de Dourgne en 2019.

 

En quelques années 150 emplois ont disparu aux Finances dans le Tarn .

 

Le gouvernement Macron franchit une étape supplémentaire par rapport à ses prédécesseurs. Le démantèlement des administrations en milieu rural est quasi achevé.

Ce sont maintenant les services des villes hors chef lieu de département qui sont attaqués :

2019, départ du Service des Impôts des Entreprises, la Trésorerie et les impôts des particuliers suivront. On laissera sans doute dans un premier temps un accueil du public minimal.

Mais Gaillac et Mazamet fermeront.

 

Qu’il s’agisse de Finances Publiques, d’hôpitaux, d’écoles, de la Poste, de gares, le déménagement rural continue.

 

Le service public, largement construit à la Libération par les ministres communistes, est en voie de destruction.

 

Plus question de services publics au même niveau partout et pour tous. Si vous vivez loin d’une métropole, c’est la voiture ou internet (dommage, vous avez aussi de bonnes chances d’être en zone blanche).

 

C’est qu’il faut financer des dépenses utiles : les milliards du CICE, l’exonération d’ISF et d’impôt sur les revenus des ultras-riches. Pour ces nobles objectifs, chacun doit comprendre qu’il faut faire des sacrifices et qu’il faut supprimer infirmières, enseignants, agents de la voirie, fonctionnaires en général, cheminots, baisser les salaires, favoriser les licenciements.

 

Et ne comptez pas sur vos élus pour vous défendre

Tout ce que trouvent à répondre à cela face aux protestations de la population et des agents les députés du Tarn dans un courrier pathétique aux syndicats, c’est de supprimer plutôt des services à Castres ou à Albi.

 

Ils votent à Paris les budgets de régression, les suppressions de sites et de postes et feignent de s’inquiéter, quand ils retournent dans le Département, des conséquences de leurs votes parisiens.

 

Sarkozi, Hollande, ou Macron, c’est toujours moins de services publics, moins de droits pour les salariés et plus de cadeaux pour les patrons.

Ils sont interchangeables comme les lessives. On nous les vend comme différents, passant du Sarkozi aux enzymes au Macron micro crapoto mais ils sont tous produits par «MEDEF incorporated»

 

Face à la casse du service public, à la mise à mort sociale et économique des zones rurales déjà quasi achevée, et demain de tous les secteurs hors grandes métropoles, seule l’action des usagers des services publics et des agents de ces services peut inverser la vapeur et reconstruire une autre perspective politique que la succession de gouvernements aggravant sans cesse la politique du précédent, de gouvernements durs aux salariés, aux paysans, aux artisans et serviles avec les riches.

 

Les communistes seront de toutes les actions permettant de construire ces alternatives.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article