Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le racisme: le ventre d'où a surgi la bête immonde est encore fécond! (par Christian CELESTE)

26 Février 2018 , Rédigé par section PCF Bastides 81 Publié dans #Social

article paru dans Nouvelles Etincelles n°459 du 25-03-18

article paru dans Nouvelles Etincelles n°459 du 25-03-18

Le monde a été secoué, il y a quelques jours, par deux tsunamis fortement racistes aux Etats-Unis. On n'avait pas fini de digérer la honteuse campagne marketing du groupe suédois de prêt-à-porter H&M montrant un enfant noir revêtu d'un tee-shirt portant l'inscription «le singe le plus cool de la jungle» qu'un missile, doté de la plus puissante tête d'ogive raciste, explosait à la face du monde.

L'inqualifiable Président des Etats-Unis, Donald Trump, dans son langage ordurier, venait de franchir la ligne rouge qui guide les relations entre Etats, en traitant de pays de merde : Haïti, le Salvador et des pays d'Afrique.

Cette déclaration raciste, pleine de haine et de mépris, a soulevé l'indignation du monde entier et une ferme condamnation de l'ONU. Les gouvernements de la Caraïbe ont déclaré Donald Trump «personnage non grata» .

Ce qui signifie, qu'il est interdit de séjour dans ces pays.

Cette offensive raciste de Donald Trump et des dirigeants du groupe H&M ne relève pas du hasard, n'est pas un épiphénomène. Elle procède d'un mouvement de fond qui touche le monde entier dans un mélange explosif deracisme, de violence capitaliste, de chasse aux migrants, du renforcement du national-socialisme et de l'extrême droite.

On ne peut oublier que, depuis l'arrivée de Trump au pouvoir, les agressions racistes, avec mort d'Afro Américains, se sont multipliées, avec le soutien affirmé du Président.

Il y a eu les violences de Charlottesville et la graine raciale affichée par des extrémistes de droite, des suprématistes blancs et des groupes néonazis.

Les experts de l'ONU ont noté que les manifestants d'extrême droite ont chanté des slogans anti-noirs, antisémites,et antiimmigrés. Ce qui laisse entrevoir une évolution vers une fascisation de la société américaine.

Cette évolution ne se manifeste pas encore en Europe avec la même violence organisée mais, elle avance irrésistiblement avec une résurgence de différentes formes de racisme qui s'enracinent dans la mise en concurrence des peuples à l'échelle mondiale.

Ces nouvelles formes de racisme prennent la forme :

- de la xénophobie et de la haine des étrangers - du racisme anti-Noir et anti-Arabe qui vise des citoyens européens - du rejet des Musulmans et de l'Islam - d'un racisme spécifique contre les Roms qui les met au banc de la société - d'un antisémitisme à plusieurs connotations

Cette montée du racisme s'accompagne d'une démarche de conquête du pouvoir politique, avec succès dans certains pays d'Europe.

C'est le cas en Autriche, en Allemagne, en Ukraine. Un axe brunâtre Vienne-Budapest se reconstitue actuellement.

Comment ne pas noter que l'impérialisme allemand, écrasé par l'armée rouge en 1945, vit à l'heure de sa revanche ? Forte de l'annexion de la République démocratique allemande (RDA), puis de la transformation du mark en «monnaie uni-que européenne», Merkel écrase toute l'Europe de son arrogance autoritaire.

Le budget militaire allemand s'envole à nouveau pendant que des néonazis s'implantent au Bundestag et qu'en Autriche, pays natal d'Hitler, l'extrême droite accapare les postes clés du gouvernement.

Comme en 1936, sous les yeux incrédules des forces de progrès divisées et déboussolées d'Europe, se met en place l'alliance du capital germano-américain qui recourt à la fascisation des rapports sociaux. La revanche posthume d'Adolphe Hitler est en marche.

Les antiracistes et les antifascistes entendront-ils l'exhortation de Bertolt Brecht : «Il est encore fécond le ventre d'où a surgi la bête immonde».

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article