Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cannabis: le premier flic de France choisit la répression

7 Février 2018 , Rédigé par section PCF Bastides 81 Publié dans #Social

Cannabis: le premier flic de France choisit la répression

Réflexion personnelle

 

Cannabis ? Est-ce que le Président de la République, est-ce que nous, nous devons nous ranger derrière celui qui représente le mieux « l’ancien monde » depuis qu’il a eu une parcelle de pouvoir sur Lyon avant de devenir Maire puis aujourd’hui Ministre ? La répression, il l’a dans les veines, surtout quand il y a volonté de sélectionner les bons et les mauvais français…

Le premier flic de France choisit, en accord avec son mentor, de sanctionner la jeunesse en situation de précarité, en augmentant les contrôles dans les quartiers défavorisés plutôt que dans les lycées des beaux quartiers où la consommation de cannabis et autres drogues est tout aussi importante voire supérieure.

La contravention est un subterfuge de l’Etat qui lui permet de ne pas assumer ses responsabilités au moment où sa politique fauche tout ce qui touche notre politique sociale. Quel est l’engagement de l’Etat et de Macron quant à mener une politique de santé publique sur les addictions, comme d’autres pays en Europe  la mènent courageusement et sans tabou.

La contravention sur les consommateurs et petits dealers est la mesure la plus facile mais sans doute pas la plus efficace… Quels moyens sont mis pour traquer les « gros bonnets » qui, par ailleurs, peuvent avoir pignon sur rue (forte suspicion) en dirigeant des entreprises ou en exerçant des professions « exemptes de tout soupçon ». L’abandon du marché de la drogue aux réseaux criminels entraîne, de surcroît, une distribution de produits de plus en plus dangereux, tellement la composition résulte de mélanges les plus toxiques et dangereux.

Témoin malheureux des méfaits de la drogue – cannabis compris-  il n’est pas responsable de considérer ce dernier comme une drogue anodine. Les conséquences sur le cerveau peuvent être dramatiques (8 à 10% des consommateurs assidus de cannabis, en particulier ceux qui commencent jeunes, deviennent schizophrènes) quand, de façon plus générale, elles contribuent négativement à l’apprentissage scolaire. Entre le joint festif des bobos du 7ème et la consommation soutenue d’une jeunesse en manque de repères comme ceux de l’éducation, de l’emploi, de la culture, de la solidarité et de la fraternité, le discours ne peut en aucun cas être le même, sans se rendre complice des  discriminations dont sont victimes le plus souvent les jeunes de nos quartiers populaires.

La répression n’est pas la solution, surtout quand elle est présentée comme la seule solution. De nombreux Etats de par le monde ont pris le parti de la prévention en expérimentant des politiques de santé publique qui mettent l’accent sur la réduction des risques liés à la consommation de drogue plutôt qu’à la seule pénalisation.

Plutôt que de se donner bonne conscience en optant pour la sanction systématique, il serait plus profitable d’accompagner médicalement et socialement des toxicomanes fragilisés tout en se penchant précisément sur le mal être voire le désarroi qui envahit une partie importante de la jeunesse. Que lui est-il proposé ? Quelles perspectives sont offertes à nos jeunes générations quand ils entendent Le Président de la République les brocarder en les méprisant… La verbalisation des consommateurs de cannabis ressemble à une fuite en avant qui permet d’éviter l’ouverture d’un large débat sur un problème qui touche toutes les familles et de nombreux jeunes.

Ceux qui prétendent vouloir le nouveau monde doivent se dire que ce n’est pas en privilégiant les riches, en stigmatisant la jeunesse de nos quartiers populaires, en brocardant nos compatriotes d’origines diverses qu’ils arriveront à leurs fins. Au contraire, il est de notre responsabilité de prôner la tolérance, la compréhension, le combat démocratique afin que la France soit vraiment le pays des droits de l’homme : le combat et la prévention contre l’addiction de toutes les drogues en font partie…

 

Ph.T

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article