Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le logement social: l'ennemi de Macron

8 Novembre 2017 , Rédigé par Section PCF Bastides 81 Publié dans #Social

Le logement social: l'ennemi de Macron

article rédigé par nos camarades de la section de Lavaur

 

                                  Macron, son amie, c’est la finance,

                                 son ennemi, c’est  le logement social !

                                Ne laissons pas faire ce coup de force !

 

A peine arrivé, Macron tente un véritable coup de force, une guerre éclair contre les HLM et les locataires.

Il s’attaque aux aides personnalisées au logement (APL) perçues  par les foyers les plus modestes, dans le secteur conventionné et par les étudiants. Dans un premier temps, en août, il a annoncé leur baisse de 5 euros par mois pour tous les locataires du public et du privé, dès le 1er  d’octobre : une ponction totalement injuste de 60 euros par an.

 

Dans un 2ème temps, dans le projet de budget pour 2018, il prévoit une diminution supplémentaire  de 50 à 69 euros par mois (720 euros par an !) pour les habitants  résidant dans le parc social.

L’argument avancé qu’il faut baisser les aides au logement parce qu’elles font monter les prix des loyers est complètement fallacieux. Dans le secteur HLM, les loyers sont encadrés.

Deuxième étape  : le gouvernement entend faire payer la baisse des APL via une baisse des loyers (fictive pour les locataires), aux organismes HLM. L’état prive ainsi de moyens financiers les bailleurs sociaux  qui diminueront les réhabilitations des  logements, feront moins de  travaux d’entretien et moins de  contructions. Tous les locataires en pâtiront.

De plus le gouvernement pousse les organismes HLM à vendre une partie de leur patrimoine. Ainsi c’est de l’argent public qui passe dans le secteur spéculatif.

 

Pourquoi Macron s’attaque-t-il au logement social ?

 Les gouvernements successifs se sont appliqués à limiter le parc social, à diminuer  les financements des organismes HLM, à restreindre la vocation du parc social en écartant les salariés aux revenus moyens.

Dans les mesures du gouvernement , seul le logement social est attaqué car les budgets des organismes qui sont constitués des loyers des locataires échappent aux spéculateurs, aux capitalistes de l’immobilier. Les grandes fortunes de l’immobilier ne supportent pas cela et le  gouvernement est à leur service. Le logement social est le principal acquis populaire pour s’opposer à cette logique du profit, non seulement pour ceux qui y résident, mais aussi pour tous en limitant la flambée du marché privé.

 

Les gouvernements successifs ainsi que celui de Macron n’ont cessé de réduire l’aide à la pierre c’est à dire à la construction de logements et de développer par contre les aides au secteur privé.

 

Ils ont toujours refusé de plafonner les loyers du privé. Or, le prix des loyers devient de plus en plus inaccessible pour des salariés , à plus forte raison pour ceux qui ont des minimas sociaux, d’autant plus que les garanties demandées deviennent démentielles. Plus les patrons embauchent en  CDD  et plus les bailleurs privés ainsi que les agences demandent un CDI !. 

 

S’il y a moins de logements sociaux, les prix des loyers du privé augmenteront encore plus facilement.

Avec cette attaque contre le logement social, tous les locataires du public et du privé sont concernés.

 

 

 

 

Ce coup de force contre les locataires, contre le logement social, contre le droit au logement est scandaleux. Locataires du secteur HLM, demandeurs de logement, locataires ou accédants ou parents de jeunes à la recherche d’un logement subissant la spéculation, nous avons tous intérêt à le mettre en échec.

 

Communistes, nous appelons à :

Þ Faire connaître, dans l’urgence, le scandale, en commençant autour de nous, dans nos quartiers.

Þ Exiger le rétablissement des 5 euros pris sur l’APL des locataires depuis ce mois d’octobre.

Þ Exiger, immédiatement, notamment auprès de nos députés, l’abandon du projet de baisse des APL de 60 euros sur les locataires en HLM et de diminution  des ressources du logement social, c'est-à-dire la remise en cause intégrale du projet de budget du logement.

Þ Le gel de tous les loyers pour plusieurs années et le plafonnement des loyers du secteur privé.

Þ Une politique de construction massive de logements sociaux,

Þ Un financement de la construction et de l’entretien de logements sociaux par un retour progressif à l’aide publique « à la pierre », par l’affectation accrue de l’épargne du livret A sur des emprunts longs et à très bas taux, par une réorientation de la cotisation logement des employeurs (ex 1%) vers le logement social. Les cadeaux fiscaux dont profitent les gros propriétaires doivent cesser.

Þ Un respect, par un renforcement de l’offre, de la vocation des HLM à loger une majorité, aussi, des ménages de salariés et de retraités (70% des habitants  sont sous le plafond de ressources).

 Ce qu'il faut savoir: Avec la réforme fiscale de Macron, le prélèvement forfaitaire unique, les gains des plus gros patrimoines (et donc la perte de l'Etat) s'élèvent à 2 milliards d'euros soit l'équivalent de la compensation de l'APL pendant 5 ans.

En remplaçant l'impôt sur la fortune (ISF) par un impôt sur la fortune immobilière (IFI), c'est 3 milliards de plus qui seront  offerts aux plus grandes fortunes et qui seront perdus pour l'Etat; en tout c'est 5 milliards de cadeaux aux plus grandes fortunes de France.

L'évasion fiscale s'élève à 80 milliards par an. Que fait le gouvernement pour l'empêcher? Il diminue le nombre de contrôleurs fiscaux!!

 

C

Je souhaite adhérer au PCF, le parti des luttes pour des conquêtes sociales et  pour l’abolition du capitalisme :

NOM et PRENOM

tel/mail

adresse

A renvoyer à PCF-BP 09- 81500 Lavaur

Site : www.pcf-lavaur.org-

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article